Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Retour !

  • : le blog abandoned-places par : nc
  •   le blog abandoned-places par : nc
  • : l'exploration urbaine est bien plus qu'une passion c'est une vie ! Le principe de l'exploration urbaine est assez simple. C'est le fait de visiter des lieux oubliés de tous, vestiges de notre passé commum.
  • Contact
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 16:06

undefined

undefinedundefined


undefined

undefined


undefined




Repost 0
31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 12:32

Le fort de la Pompelle a été édifié de 1880 à 1883. Il occupe seulement 2 ha 31. C'est un ouvrage secondaire de la ceinture de Reims, destiné à soutenir les forts principaux de Nogent-l'Abbesse et Montbré.
Les travaux furent effectués, sous la direction d'Officiers du Génie par une compagnie disciplinaire. Les casemates et murailles, en granit de l'Est, furent recouvertes d'une couche de terre crayeuse de 4 mètres d'épaisseur. Les casemates étaient prévues pour loger normalement 11 Officiers, 16 Sous-officiers et 250 Hommes. L'approvisionnement en eau était assuré par un puits profond de 48 mètres, équipé d'une pompe et permettant un débit de 1700 litres/h.
Conformément aux conceptions de l'Etat-Major de l'époque, tout l'armement, comportant notamment dix pièces d'artillerie de rempart et huit pièces de flanquement fut enlevé en 1913.
Les événements feront que, pendant quatre ans, de 1914 à 1918, le Fort de la Pompelle, au lieu de soutenir ceux de Nogent et de Berru, eut, au contraire à souffrir de leurs tirs.
180 régiments se succéderons pour défendre le fort de la Pompelle et Reims.


Source : http://betheny1418.free.fr/04%20fortification/04pompelle/pompelle00.htm
 

La visite interieur du fort vaut vraiment le detour, il y a une importante collection d'uniforme, de matereil et de casquette à pointe ( sans doute la plus grande) mais les photos sont interdite car se sont des objets tres fragiles, une visite à conseillé de vive voie et peu connue !

canon de 120mm allemand cannon de 75 mm francais angles de tir du canon de 75mm la caponiere double du fort canon de 34mm francais dans la broussaille angle de tir du canon de 34mm

Repost 0
31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 12:08
Ce lieu de Mémoire emblématique de la guerre 1914-18 s’intègre dans le parcours historique du Chemin des Dames, route de crête qui surplombe les vallées de l'Aisne et de l'Ailette, offrant, au-delà de l'aspect historique, de superbes panoramas. Les filles de Louis XV, Marie-Adélaïde et Victoire, l’empruntaient pour se rendre chez leur gouvernante à Bouconville. Elle lui ont laissé son nom : Chemin des Dames…Des dames de France, mais c’est la Grande Guerre de 1914-1918 qui en a pérennisé l’appellation.
Il est truffé de carrières souterraines exploitées au Moyen-Age pour en extraire de la pierre de construction. A partir de 1915, l’armée allemande transforma l’une de ces grottes, la Caverne du Dragon, en une véritable caserne souterraine. Réaménagée en musée du Souvenir, elle évoque la vie quotidienne du soldats, le visiteur ressent l’enfer vécu par les Poilus.
On accède à ce musée via un bâtiment d’accueil vitré qui offre une vue panoramique sur la vallée de l’Aisne. On comprend alors mieux comment la géographie du site a fait son histoire.
Le musée s'inscrit comme l'un des hauts lieux du Souvenir de la Première Guerre Mondiale.
Source: pormenade dans l'aines

tête sculptée par les cariers au XIVeme siecle symbole du XIIémé siecle de l'abbaye de laon symbole du XIIémé siecle de l'abbaye de laon mur séparant les allemands des francais durant la premiere guerre mondiale oeuvre d'art representant les ames des soldats morts chaques points lumineux representent une ame u autre jeu de limieres
Repost 0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 18:27

1942, les Forces d'occupation allemande commencent à fortifier les cotes Française, en vue d'un débarquement allié, le nom du projet qui sera retenue, est l'ATLANTIKWALL, une barrière défensive devant servir à repousser à la mer toute tentative de débarquement !

Le lieu que nous allons vous montrer aujourd'hui est une des plus grandes stations radar  du mur de l'atlantique, son nom de code est FROCHT (et non Goldfisch comme dans les ouvrages relatant cette période, FRocht car sont lieu d'implentation est FRehel donc un mot commenceant par F comme nom de code dans la plus pure des tradition allemande et GOLDFISH pour gernesay)   , elle avait pour buts de surveiller les cotes anglaises et tout les mouvements de bateaux ou d'avions dans la manche !

Aujourd’hui oubliée de tous, elle reste à l'abri des vandales et ce recouvre petit à petit d'un magnifique camouflage naturel

       merci pour les informations qui permettent de réctifier quelques petites erreurs historique

le nom du complexe le cap est en vue ! Poste de commandement et affut de radar Fumo Magasin à ciel ouvert poste de commandement à deux niveau ( unique en son genre) vue depuis un tobruk au loin les reste du radar mamout socle d'un radar fuse abri pour deux groupes de combat aurevoir ho mon cap fréhel
Repost 0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 13:11

La pointe de la tour est occupée depuis le XIIème siécle en tant que lieu stratégique. Effectivement c'est de cette pointe que l'on possede la meillieur vue sur l'ensemble de la baie de ST Brieuc.  Au XII siècle est édifiée une tour d'observation qui helas aujourd'hui a disparue. 

A partir de 1943, les forces d'occupation allemandes commencent à fortifier celle-ci, avec d'importants réseaux de tranchées, étant reliés à de nombreux postes de FLACK ( D.C.A en allemand ) et de mitraillieuses, ainsi qu'à un bunker d'observation servant aussi d'emeteur de signaux lumineux.

Dans le début de l'année 1944, une décision est prise , il faut fortifier entièrement la pointe de la tour!

De nombreuses galeries sont creusées à plus de 25 metres sous terre, un vrai complexe militaire est en construction.

De ce complexe subsiste aujourd'hui:

- un bunker d'observation et de signalisation lumineuse

- des positions de FLAK   et de canon de 50 mm dénomé (50 K.W.K)

- un bunker protegeant les arrières de la pointe nomé MGstand

- deux abris Vf 2a , c'est a dire deux abris à personnel pour 10 personnes chacuns

- 100metres de galeries sur les 300 d'origines ( un éboulement est survenu rendant la visite d'une partie du reseau impossible mais nous sommes entrain de demender les autorisations pour degager le reste du resaux ) 

arrivé sur la pointe

 arrivée sur la pointe, un petit air de fiord non ?

un petit sentier bien agréable

 

 

 

 

 le chemin d'accès, tres agreable par beau temps , de plus vous pouvez aller jusqu'a une petite plage tres calme et plein sud !

position de FLAK

position de FLAK, nottez ka niche à munition au fond !

 

bifurcation de galerie

les galeries du complexe

on redescent!

descente au second niveau ( - 30 metres )

bunker d'observation

bunker d'observation ou de signalisation lumineuse , regardez la vue imprenable sur la mer !

Repost 0
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 15:46

Apres un petit moment d'inactivité, voici le reportage d'une petite sortie de la semaine dernière sur la presqu'ile de crozon ayant pour thème la bunker-archeologie.  Pour l'instant, seules quelques photos seront publiées , mais ne vous inquiètez pas, les autres suivreront vite !

Image Hosted by ImageShack.us

 tunnel du fort de kerbonn, ( il y a en tout 135 mètres de tunnels proprement dits , 35 metrès de galeries et 2 poudrières ainsi qu'un logement de troupes )

(attention ne jamais s'aventurer seul dans une carriere, un souterrain ou tunnel militaire et prendre la précaution de tenir vos proches au courant de votre sortie, prevoir de la nourriture, de l'eau, ainsi qu'un lampe de secoures rechargable par dynamo , comme cela, en cas de probleme vous aurez de quoi attendre les secours !  )

Image Hosted by ImageShack.us

petit passage étroit donnant accès à une grande salle ( sans doute une cache )

Image Hosted by ImageShack.us

porte superieur de la poudriere

Image Hosted by ImageShack.us

rencontre avec un petit animal nocturne

Repost 0
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 20:38

fort de kerbonn poste de commandement de tir ( sur 2 niveaux )

escalier mement au poste de commandement de tir légé

 

Image Hosted by ImageShack.us

 second poste de direction de tire qui conserve encore ses peintures de visées ( cela fera le sujet d'un autre article )

Musée mémorial de la bataille de l'Atlantique de Camaret (29)

 
Ce musée, situé à Camaret près de Brest, est installé dans les bunkers de la batterie de Kerbonn à la pointe de Penhir. Ces anciens blockhaus du Mur de l'Atlantique sont installés sur les ruines d'un fort modèle IIIème République, lui-même construit sur des fortifications édifiées par Vauban. La géographie commande l'implantation des forteresses !
1939-1945
Canon sous-marin. Photo DMPA
Le site est grandiose, face à la mer qu'il domine par un à-pic vertigineux. A quelques encablures au large un gros enrochement granitique, le Lion du Toulinguet, fait face à la Pointe Saint-Mathieu qui marque l'entrée nord du goulet de Brest. A l'extrême ouest de la pointe de Penhir a été érigé, à la demande du général De Gaulle, le monument en forme de croix de Lorraine qui commémore les marins bretons, premiers compagnons ralliés à la France Libre.
1939-1945
La beauté du site. Photo DMPA
Le musée est le seul à traiter en Europe continentale de la Bataille d'Atlantique. Si elle avait été gagnée par la marine allemande, l'Angleterre n'aurait pu servir de base pour la Libération de l'Europe de l'Ouest. Par delà cet enjeu, il rend hommage à tous les marins, dont la moyenne d'âge était de 20 ans, disparus en mer.
Des cartes permettent de suivre géographiquement et chronologiquement les pertes de la marine marchande et des sous-marins allemands.
1939-1945
La carte des pertes. Photo DMPA
Dans un espace réduit, le Musée offre une vision complète, par des photos, des cartes et des maquettes, de ce que fut cette Bataille de l'Atlantique. Bien que ce musée soit l'¿uvre de passionnés, l'équilibre historique entre les deux camps est bien observé.
Le musée célèbre, entre autres, le souvenir des Forces Navales Françaises Libres, dont on voit le drapeau. Il faut dire que les hommes des F.N.F.L. venaient pour la plupart de Bretagne. Le souvenir des marins pêcheurs de l'île de Sein ralliant en bloc la France Libre est dans toutes les mémoires.
1939-1945
Le drapeau FNFL. Photo DMPA
Une attention particulière est portée aux équipages des navires marchands. Ces hommes sont les grands oubliés de la victoire. En cas de torpillage de leur navire, ils avaient une chance sur deux de survivre. Cette probabilité étant à peu près nulle pour l'équipage d'un pétrolier, d'un transport de munitions, ou pour l'équipage des navires des convois arctiques.
1939-1945
Le musée. Photo DMPA
Renseignements pratiques
Visites :
Le musée est ouvert en permanence du 15 mai au 15 octobre de 10 à 19 heures.
Parking pour environ 50 voitures

Tarifs :
Adulte : 3 €
Enfants : 2 €
Prix famille à partir de 2 enfants
Gratuité pour les anciens combattants, militaires, scolaires, colonies de vacances, étudiants

Accès :
Après Crozon prendre direction Camaret, puis pointe de Penhir.

Musée Mémorial de la bataille de l'Atlantique de Camaret
Fort de Kerbornn
B.P. 44
29570 Camaret
Tel : 02 98 27 92 58
Source : Mindef/SGA/DMPA
Repost 0
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 20:16

D'après ce que j'ai pue apprendre par le bouche ( ce qui est en passant peu fiable). ce groupe de bunkers de type protection pour canon de 88 Marine ce situant en plein champs, servait de base de commandement d'une portion de l'atlantikwall ( entre saint brieuc et paimpol ). Certain rumeur parle même en plus du centre de commandement, d'une base de division blindé.

Pour ma part la version de la base de commandement peut tenir debout car 2 bunkers de cette taille en plein champs et éloignés de la mer   cela n'est pas courant. Pour ce qui est de la division blindé je ne peux rien dire. Ces bunkers ce situe dans le canton de Binic et son sur un terrain privé alors demander l'autorisation pour aller les voir !


Repost 0